Mentions légales

Contact

Rejoignez-moi !

Horaires

Alexandra MARIE

Horaires

Basée à Grabels La valsière,

je me déplace à Montpellier et ses alentours: Saint-Gely-du-Fesc, Prades Le Lez, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Jacou, Clapiers, Castelnau-Le-Lez, Le Crès, Juvignac, Saint-Georges d'Orques, Saint-Jean de Védas, Palavas-Les-Flots, Mauguio...

N° Siret : 844 715 136 00017

CCAD n° : 2017/38b5-19cb

BP Educateur Canin n° : 18/P/311200/1800951/U

06 63 78 79 18

Du lundi au samedi

de 9h à 20h

Du lundi au samedi de 9h à 20h

Educateur canin Comportementaliste diplômée d'état

Educateur canin Comportementaliste

diplômée d'état

Praticienne en massage canin

Praticienne en massage canin

06 63 78 79 18

Retrouvez moi sur ma page Facebook

Les fleurs de Bach, pour une meilleure gestion des émotions

04/01/2020

Les fleurs de Bach, pour une meilleure gestion des émotions

La florathérapie fait partie des “médecines” complémentaires comme l'homéopathie, l'ostéopathie, ou encore l'acupuncture. C’est un remède naturel, sans effets secondaires et compatibles avec tous les traitements médicaux du faite que la préparation ne contient aucune substance chimique active (absence de toxicité, de surdosage)  à la différence de l'aromathérapie (huiles essentielles) et de la phytothérapie. Les élixirs floraux sont préparés à l'apogée de la floraison, moment où le potentiel énergétique présent dans la fleur est à son maximum, par infusion solaire ou ébullition.

Les élixirs floraux sont un moyen naturel pour équilibrer émotionnellement votre animal, favoriser son bien-être et peuvent aider dans la résolution de troubles du comportement.

Comme pour les humains, l'élixir floral s'adresse à la cause et non à l’effet. Il existe plusieurs fleurs pour répondre à un état d’anxiété, d’agressivité, d’attachement excessif...  mais contrairement aux humains, le mental de l'animal ne peut pas faire barrière à l'action de l'élixir floral, il n'y a pas d'effet placebo.

 

Depuis février 2015, l'homme a enfin reconnu la sensibilité des animaux, et par conséquent qu'ils ressentaient des émotions : “ les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité” (loi française du 16 février 2015).

Les émotions sont des réactions involontaires qui apparaissent sous l’influence d'événements extérieurs, associées à des réactions chimiques, comme la sécrétion d’hormones. Ces émotions permettent de nous adapter à des événements, et chez l’animal, le but premier est sa survie. Par exemple, la peur permet d’éloigner le danger, soit par la fuite soit par l’agression lorsque cette dernière est impossible. Ces émotions servent également à communiquer entre eux et avec d’autres espèces en exprimant leur état émotionnel à un instant T. Un état émotionnel mal géré peut engendrer des troubles du comportement.

C'est donc le répertoire comportemental que notre animal de compagnie exprimera qui nous indiquera son état émotionnel. Cependant cela nécessite une bonne connaissance de leur mode de communication afin d'administrer les élixirs floraux appropriés d'où le recours fréquent à un comportementaliste (canin, félin, équin...).

 

Edward Bach (1886-1936)

  Le Dr Bach fut tout d’abord médecin puis chirurgien. Privilégiant l'observation de ses patients, il remarqua rapidement que la

  personnalité et l'état d'esprit de ces derniers avaient une influence sur leur état de santé. Insatisfait des méthodes classiques

 de traitement, se limitant à l'état physique des patients et non aux causes de la maladie, il se spécialisa en bactériologie et en

 immunologie. Ses recherches se concentraient sur le lien entre les maladies chroniques et la toxémie intestinale et travailla sur

 le développement de vaccins intestinaux, appelés nosodes intestinaux.

 Il tomba ensuite gravement malade dû à un cancer très avancé; on lui donna 3 mois à vivre. Il se focalisa alors sur ces recherches. 3 mois après il se rendit compte qu’il se sentait en très bonne santé. Après réflexion, il en est venu à la conclusion que son intérêt absorbant, son but précis dans la vie lui avait permis de surmonter ses difficultés tout en l’aidant à retrouver la santé.

Par hasard il découvra le travail du Dr Hahnemann, fondateur de l’homéopathie et fit rapidement des parallèles entre son travail sur les vaccins et les principes de l'homéopathie. Il adapta ses vaccins pour produire une série de sept nosodes homéopathiques, créés à partir d'excrétions et de sécrétions infectées (fèces, urine, pus, sang, salive, liquide céphalo-rachidien, tissu d'organe nécrosé), destinés à purger les malades de l’un des sept groupes de germes intestinaux qu’il avait isolés.

Par ailleurs, plus il observait ces patients et plus il distinguait des groupes comparables à ses nosodes intestinaux. Il s’aperçut que quel que soit le type de maladie contractée par les personnes d’un même groupe, elles avaient les mêmes réactions émotionnelles et comportementales.

 

Ayant envie de remèdes plus naturels, il quitta le monde médical “classique” pour suivre son intuition et sa sensibilité pour les plantes. Il partit à la recherche des plantes correspondant aux différents groupes de personnes qu’il avait identifiées, en partant du principe que la majorité des maladies provient d’un déséquilibre psychique ou d’un blocage émotionnel.

 

Il trouva et étudia une multitude de fleurs et en répertoria alors 38 qu’il classa en 7 familles liées à 7 états émotionnels :

 

 

Les recherches après Edward Bach

Depuis les années 1970, la recherche de nouveaux élixirs floraux s’est développée partout dans le monde. Les élixirs européens, californiens, australiens… sont apparus. En Espagne, la florathérapie est même enseignée à la faculté de médecine. Ces nouveaux élixirs contemporains permettent de répondre à des problématiques plus contemporaines comme la sexualité, la communication, la protection…

Par exemple la menthe pouliot protège de la négativité ambiante. Dans le système de Bach, on utilisera le noyer pour protéger les personnes sensibles des influences extérieures. Pour un même thème, différents élixirs peuvent donc être utilisés, avec des subtilités, permettant d’affiner le travail sur les émotions.

 

La recherche des plantes est associée “à une démarche intuitive et à une méthodologie rigoureuse et précise” (Philippe Deroide, les élixirs floraux européens). Plusieurs éléments tels que les usages phytothérapiques, le sol sur lequel la plante pousse, le rapport avec les autres plantes ou l’environnement, son orientation, la couleur des pétales…. vont donner des indices sur la signature de la plante et orienter sur l’indication de l’élixir.

 

Les étapes de préparation des élixirs floraux

Les élixirs floraux sont préparés à l'apogée de la floraison, moment où le potentiel énergétique présent dans la fleur est à son maximum, par infusion solaire ou ébullition.

 

Les conditions essentielles

La préparation se fait en pleine nature, sur le lieu de la cueillette à l’apogée de la floraison avec un ensoleillement maximal. L’état d’esprit du préparateur-cueilleur est essentiel, il doit être en connexion avec la plante. La plante est cueillie à l’aide d’un ciseau, de manière à ne pas toucher ni abîmer d’autres plantes.

 

La fabrication de l'élixir-mère

Elle se fait soit par infusion solaire soit par ébullition.

 

L’infusion solaire

Dans un bol en verre rempli d’eau source posé à même le sol, une par une, les fleurs récoltées sont déposées sur toute la surface de l’eau. L’infusion dure environ 4h, temps nécessaire pour que l’eau soit chargée du message de la fleur. L’eau chargée est ensuite placée dans un flacon remplie de cognac et dynamisée par une mise en mouvement douce. Cette dynamisation provient du procédé de fabrication des remèdes homéopathiques inventé par le Dr Hahnemann.

 

L’ébullition

Ce procédé est réservé pour les fleurs qui doivent être cueillies tôt dans l’année lorsque le soleil n’est pas suffisamment puissant. Les fleurs sont portées à ébullition pendant 30 minutes, filtrées à plusieurs reprises et diluées avec de l’alcool.

 

C’est à partir de ces élixirs-mères que sont préparés les élixirs floraux trouvés dans le commerce.

 

De l’élixir-mère à l’élixir floral

Conservé à l’abri de la lumière, quelques gouttes de l’élixir-mère sont prélevées et mis en  bouteille dans un mélange d’eau de source et de cognac qui permet une bonne conservation, et constitue l’élixir floral de première dilution.

 

L’élixir floral peut s'utiliser en première dilution, ou en deuxième dilution après avoir diluer quelques gouttes de l’élixir floral dans de l’eau de source avec ou sans cognac. Cette seconde dilution est souvent utilisé lors de la réalisation d’un composé floral adapté à la situation où plusieurs élixirs floraux sont en général nécessaires.

 

Comment cela fonctionne ?

Les élixirs marchent par un processus bioénergétique, on parle de mise en résonance entre les cellules du patient et celles de la fleur.

Similaire à l’homéopathie, la thérapie florale fonctionne avec des dilutions qui sont porteuses d’une information.

L’élixir floral est un remède naturel, sans principe actif, sans effets secondaires et compatibles avec tous les traitements médicaux du fait que la préparation ne contient aucune substance chimique active (absence de toxicité, de surdosage).

 

La thérapie florale chez l’animal

Les élixirs floraux sont un moyen naturel pour équilibrer émotionnellement votre animal, et favoriser son bien-être.

Si elles sont utilisées correctement, les fleurs de Bach peuvent aider à surmonter des peurs, des angoisses, de la frustration, à mieux supporter la solitude, la tristesse (en cas de deuil d’un congénère ou du maître) et de manière générale globale, tout sentiment négatif générant des troubles du comportement.

Les élixirs floraux apportent un soutien aux animaux qui suivent une thérapie comportementale :

  • peur des bruits (feu d’artifice)
  • agressivité vis-à-vis des congénères
  • marquage du territoire
  • angoisse du vétérinaire
  • déménagement, changement de vie
  • abandon, comportements obsessionnels…

 

Chaque fleur a un effet précis et peut être utilisée seule, cependant chaque individu étant différent et une problématique fait souvent intervenir plusieurs facteurs, une synergie sera plus spécifique à chacun et donc plus efficace.

Cela étant, certaines fleurs correspondent à des problématiques précises à elles toutes seules. La Star of Bethleem sera ainsi donnée en première intention à un animal abandonné ou ayant subi un choc, la Mimulus sera indiquée dans le cadre d’une phobie précise tandis que la Vine sera préconisée en cas de chien au tempérament affirmé rencontrant des

difficultés avec les humains et/ou les congénères. Mais attention aux raccourcis simplistes : si un chien montre facilement les dents, l’élixir floral Vine ne conviendra pas forcément, car son agressivité peut avoir plusieurs causes. Il faut donc en premier lieu identifier l’origine du comportement (peur, protection de ressources, défense du territoire, etc.). Si par exemple, un chien montre les dents par peur, les élixirs floraux Aspen ou Rock Rose seront plus indiqués que l’élixir Vine. Ces élixirs floraux seront associés en synergie ou utilisés seuls, cela dépendra des causes profondes de la peur en elle-même (a-t-il été correctement socialisé ? A-t-il subi un traumatisme ? Lui a-t-on appris à protéger la maison ? etc.).

Administrer un traitement de Fleurs de Bach à son chien nécessite une analyse complète et globale et une bonne connaissance de l’éthologie canine ou féline ou équine. Pour davantage d’objectivité et d’efficacité, il est conseillé de faire appel à un spécialiste du comportement animal.

De plus, espérer un changement de la part de son animal sans changer son propre comportement ni ses habitudes, mais simplement en lui administrant des fleurs de Bach est utopique : une thérapie comportementale doit y être associée, car les troubles du comportement sont des maux ancrés et profonds qui nécessitent une prise en charge globale.

 

Posologie  et mode d’administration

La posologie est de 4 gouttes administrées 4 fois par jour, pendant minimum 3 semaines (durée d’un flacon de 30mL)  car l’important est la répétition de l’information et de stabiliser durablement le nouvel équilibre. Le traitement est à renouveler en fonction de l’évolution du comportement ou si les troubles sont installés depuis longtemps.

 

Les voies d’administration sont diverses et peuvent être utilisées conjointement.

Le composé floral peut être mis dans la gamelle d’eau (5 gouttes suffisent), chaque prise de boisson est considérée comme une prise du traitement. On peut également déposer 4 gouttes du composé floral sur de la nourriture (croquette, pâtée…), ou une friandise ou encore directement dans la gueule (attention le compte-goutte doit rester stérile et facilement cassable étant en verre). Dans certains cas l’élixir peut être déposé directement sur la peau à l’endroit de la zone de léchage par exemple.

 

Le remède d’urgence

C’est un composé floral contenant 5 fleurs (Etoile de Bethléem, Clématite, Hélianthème, Prunus, Impatiente) qui a pour but de stabiliser l’état émotionnel lors d’un choc (accident par exemple), d’une situation d’urgence (pendant un feux d’artifice par exemple). Ce complexe s’utilise uniquement ponctuellement lors du choc en prenant 4 gouttes pouvant être renouvelées autant de fois que nécessaire, jusqu’au retour à l’équilibre et au calme.

 

En conclusion, toujours avoir le remède d’urgence dans sa trousse à pharmacie et lors de ses déplacements, cependant pour régler des problèmes comportementaux, le Rescue est peu adapté, mieux vaut opter pour un traitement au long cours avec une synergie personnalisée associé à une thérapie comportementale mise en place par un comportementaliste.

Les sports canins Le langage canin : Apprendre à lire et comprendre son chien